La logistique du e-commerce. Bijourama.com en exemple.

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

bijouramag l'actualité du marché

bijouramag l'actualité du marché250m2 de stockageLa logistique d’une activité de e-commerce est importante, Bijourama.com fait partie des 1% de sites Internet qui réalisent plus de 10 000 transactions par an.

En effet les chiffres (source : conseil de la concurrence) indiquent que 75% des sites de e-commerce réalisent moins de 100 transactions par an, et seulement 1% des sites réalisent plus de 10 000 transactions par an.

Réception, stockage rayonnage, préparation de commande et expédition vers le client final est un métier bien maîtrisé. Bijourama.com dispose de ses propres emballages. Des cartons fabriqués sur mesure marqués bijourama.com, montres et bijoux.

250m2 de stockage de montres et bijoux La montre et le bijou ont un cahier des charges bien particulier.
Par exemple aucune montre à quartz ne part des locaux de Bijourama.com sans que la trotteuse soit vue en fonction.

En effet, les nombreux sites non spécialisés de ce domaine ne s’intéressent à ce genre de détails. Mais recevoir une montre ou la pile est HS est très dommageable. Entre le lieu de fabrication et le destinataire, la montre a voyagé, elle a pu rester stockée dans plusieurs dépôts. La pile peut s’user et une montre neuve peut avoir une pile HS bien que neuve. Il est donc important que votre e-commerçant gère ce qui semblera un détail à un e-commerçant non spécialisé.

La logistique de l’e-commerce (BtC) oblige à maîtriser et optimiser la préparation des commandes individuelles.
La technique doit être maîtrisée, le réapprovisionnement optimisé permet la préparation efficace de commandes.

 stock des montresOn n’envisage pas toujours les contraintes de l’e-commerçant. Les arrivées sont fluctuantes et l’imprévu guette. L’anticipation est un métier que le e-commerçant doit maîtriser. Parfois des évènements extérieurs perturbent une mécanique bien huilée. Exemple : un passage de Philippe Stark au magazine d’information Capital du dimanche soir entraîne une explosion de commande sur des montres Philippe Starck sans que le marketing du e-commerce ne soit prévenu. Le stockage doit être millimétré, propre, ordonné et fonctionnel pour une optimisation chirurgicale des flux .

Aucun e-commerçant ne peut se prévaloir de critiques, elles sont le fait de clients mécontents, ou de concurrents. Le client Internet ne pardonne rien jusque l’exagération. Un neuf défectueux, une adresse mal indiquée, un paquet spolié, un fournisseur un peu long ça peut arriver.
Des erreurs peuvent arriver, le but étant d’aller vers le zéro défaut.
Le e-commerce envoie des colis dans de nombreux pays. Tous les mois des milliers de commandes sont traitées.

250m2 de stockageVendre sur Internet est un métier très dur, compliqué et stressant, un métier totalement différent de la vente en boutique physique. Entre point de vente et e-commerce, l’activité est plus différente que complémentaire, la synergie est faible, voire contre-productive. Bijourama.com, c’est une ruche, un défilé de transporteurs et de mouvements de colis, incompatibles avec des horaires et des exigences de centre commercial. Le e-commerce c’est du bruit, des télé-conseillères, du téléphone, des imprimantes, du mouvement. Dans le magasin physique, le téléphone dérange. Le e-commerce c’est aussi des cartons, des emballages, des rayonnages, des ordinateurs. Comme les bijoux, les montres sont rangées scientifiquement et ne doivent surtout pas sortir de leur emballage neuf dans l’activité Internet, rien ne doit traîner…

stockage des montresLe SAV doit être partie intégrante du e-commerce. Par exemple, le formulaire est automatisé. Il permet à notre responsable tous les matins d’évaluer le problème au mieux et d’adopter la meilleure solution. Un SAV plus efficace et qui garde des traces, c’est le plus d’une entreprise entièrement dédiée au e-commerce. En cas de litige pressenti, un appareil photo est à disposition pour prendre la réception en l’état de l’article reçu. C’est rassurant pour l’entreprise et le client.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »